Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 08:56

 

                      Les lecteurs de ce blog ont  pu observer au fil du temps que l'extrême gauche honnit les femmes blondes;  elles sont une cible privilégiée pour des insultes raciales autorisées.

 

                      Voici donc un article de  Josselin Bordat, paru dans Brain Magazine, un magazine qui tente de ressusciter avec plus ou moins de bonheur les revues underground des années soixante-dix. http://www.brain-magazine.fr/article/page-president/16879-Raciologie-de-l_extr%C3%AAme-droite-fran%C3%A7aise

 

 

 

  • Anais Carayon
  • Chef du magazine Brain.

Photobucket

La chef de Josselin

 

 

 

Josselin Bordat, un gentil raciste (Ne pas confondre avec les méchants racistes)

 

 

                      Essayant péniblement d'être amusant, Josselin Bordat applique à ce qu'il appelle "l'extrême-droite" des théories raciales du dix-neuviéme siécle pour ridiculiser ce qu'il croit être la thèse de ses adversaires politiques. Ces théories, largement discréditées, lui semblent prouver l'inanité intellectuelle  de ses opposants.

 

                   On peut relever plusieurs constantes dans ce genre de littérature de propagande :

 

- La volonté d'animaliser les opposants politiques, en fait de leur retirer la qualité d'être humain, avec pour conséquence de leur retirer la pleine protection due à leur humanité. En effet, on ne reléve pas moins de douze noms d'animaux pour les caractériser. Vous ne pensez pas comme Josselin Bordat, donc vous êtes des animaux et si vous vous obstinez, l'abattoir pourrait  bien se réouvrir pour des untermensch (1) de votre espéce. Il est connu que Pol Pot, formé à la  théorie politique par l'extréme gauche française s'est livré à des travaux pratiques à son retour au Cambodge, qui ont entraîné +/- 3 500 000      d' assassinats politiques. Dans les deux cas, on retrouve la même volonté de déshumaniser les opposants  politiques et une filiation idéologique identique.:

 

 

- La confusion sexuelle : cf les femmes dotées de phallus, les hommes féminins, les hommes pédérastes, etc...La confusion des genres  devient comme le paradigme de l'humanité, une valeur au delà du bien et du mal, un horizon ontologique du fait humain. Pourquoi ? Parce que (2).

 

 

- La détestation des femmes blondes

Il est permis de représenter une femme blonde dans ce genrer de publication à la condition de la ridiculiser et/ou de l'insulter: Le stéréotype à cultiver est qu'une telle femme n'est pas respectable par essence.

Extrait :"Marine Le Pen, Présidente du Front National.
Un beau type d’homo europeanus nordique : blondeur, robustesse, et phallus hypertrophié. Tout au niveau raciologique indique dévouement et brutalité. Point faible : une dentition gâtée par une alimentation faite de bambous et d'animaux morts. "

Extrait " Marion Maréchal-Le Pen, députée de Vaucluse.
A priori une femelle blanche caucasique remarquable sur le plan raciologique, ainsi que des capacités reproductives assurées par deux larges pis mamaires. Malheureusement un défaut de parallélisme des axes visuels (strabisme convergent) indique une dégénérescence du patrimoine génétique."

 

Comment Brain Magazine voit les personnes blondes, quelques exemples : http://www.brain-magazine.fr/article/page-pute/16919-Des-vedettes-crois%C3%A9es-avec-Gollum

 

 

 

 

 

- Les accusations de consanguinité contre les opposants (France moisie, etc...) pour mieux rester dans le domaine zoologique et  mieux les ravaler à des animaux tarés.(En réalité, on sait maintenant, avec les progrés de l'analyse génétique, que les européens ont un patrimoine génétique remarquable par sa diversité et sa richesse).

 

 

                   Bref, Josselin Bordat essaie d'utiliser la dérision, l'humour, l'ironie et le sarcasme pour faire passer des idées nauséabondes , en s'en prenant à une minuscule minorité dans ce pays et sur cette petite planéte. L'abjection de tels procédés suffit à caractériser de tels individus.

               

 

 

 

(1) Ou bien "ennemis de classe", ou bien "capitalistes", ou bien "intellectuels dissidents", ou bien "ennemis du peuple", ou bien "éléments anti-soviétiques", etc... Tout ce qui a permis de théoriser et  de justifier les immenses entreprises de meutres collectifs vues dans le passé récent.

(2) C'est comme ça. Ne cherchez pas à comprendre.

 

 

 

 

 

Voici donc ce concentré de propagande :

 

 

 

 

Raciologie de l'extrême-droite française

Lundi, 09 Décembre 2013

Table simplifiée des types raciaux humains, de l'extrême-gauche à l'extrême-droite.


Dans la polémique soulevée par les injures raciales proférées contre Christiane Taubira, une question primordiale est restée impensée : pourquoi les racistes seraient-ils les seuls à disposer de la science raciale pour évaluer les mérites des acteurs politiques ?

A Brain, nous avons donc décidé de nous replonger dans les écrits de Gobineau, Lombroso, Vacher de Lapouge, ou encore Rosenberg, pour vous livrer en exclusivité la première analyse raciologique précise des principaux leaders de l’extrême-droite aujourd’hui. Car enfin si vous devez suivre un leader de cette tendance politique, autant savoir s'il vaut vraiment quelque chose sur le plan racial.

Qui ressemble à un castor sodomite ? Qui a un angle facial de crapaud ? Qui n’a pas assez de menton pour prétendre un jour commander à autre chose qu'à ses copines de la gym ? Grâce à la science raciale, à la physiognomonie, à la céphalométrie et à l'anthropo-sociologie criminelle, nous sommes enfin en mesure de répondre à ces questions.



Alain Soral, sociologue.
Le type est incontestablement simiesque (chimpanzé ou macaque) mais mâtiné de race jaune et mongolique. Résultat : une facilité à accepter des rôles secondaires et un naturel laborieux. Sur le plan éthologique, l’individu emprunte aussi aux babouins une propension symbolique à exposer systématiquement son anus en public et à argumenter en demandant à autrui de "tirer sur son doigt".


Patrick Buisson, conseiller politique.
L’angle facial de 45° matérialise une relative inaptitude à apprendre. Les yeux exhorbités typiques des grenouilles-taureau ont pu provoquer une saturation du volume cranien n’ayant pas permis au cerveau de se développer normalement. Le sujet ne possède pas de menton et est donc enclin à des attitudes "féminines".
 


Marine Le Pen, Présidente du Front National.
Un beau type d’homo europeanus nordique : blondeur, robustesse, et phallus hypertrophié. Tout au niveau raciologique indique dévouement et brutalité. Point faible : une dentition gâtée par une alimentation faite de bambous et d'animaux morts.





Alexandre Gabriac, militant nationaliste.
L'angle facial avoisine les 60°, indiquant une position intermédiaire entre l'homme blanc et le chimpanzé. Le sujet est enclin à la brutalité et au jet d’excréments, ce que confirme par ailleurs l’important prognathisme “autrichien” ou “habsbourgeois”, malformation généralement due à un lignage consanguin.



Florian Phillipot, vice-président du Front National.
L’oeil est bovidé et fuyant, la couleur de l’épiderme peu assurée. Le menton et l’angle facial portent les stigmates d’un métissage sémitique patent. Si l'on y ajoute les joues de rongeurs, on peut conclure à un type racial sémitique primitif et nomade.


Xavier de Bongibault, militant anti-mariage pour tous.
L’angle facial indique une régression évolutive nette. L’implatantion dentaire est anarchique et anormale, et plus généralement, la ressemblance à un cricetinae (plus précisément : hamster) incline à diagnostiquer un comportement sociopathique et non reproductif (tendance à "tourner dans sa roue").



Alain Escada, lobbyiste.
La forme de la tête est typiquement brachycéphale (ronde, crâne très court). Le type racial semble métissé de race jaune ou mongolique. La longueur excessive des bras confirme le cousinage batracien, signe d’un patrimoine génétique caractéristique des pédérastes et des criminels sexuels.



Marion Maréchal-Le Pen, députée de Vaucluse.
A priori une femelle blanche caucasique remarquable sur le plan raciologique, ainsi que des capacités reproductives assurées par deux larges pis mamaires. Malheureusement un défaut de parallélisme des axes visuels (strabisme convergent) indique une dégénérescence du patrimoine génétique.


Jean-Marie Molitor, directeur de la rédaction de Minute.
Un cas typique d’Homo contractus, ou "méditerranéen" (type niçois ou andalou) de race inférieure. Incapables d’imagination ou de faculté créative, le sujet “contractus” se comporte socialement sur le modèle du bousier : il pousse et mange sa crotte.

 

Fin de document

 

 

 

Le coin de la lectrice :

 

Votre blog a mis ses meilleurs éléments sur la piste et retrouvé une ancienne camarade de lycée de Josselin Bordat, Stéphanie. Nous avons pu la rencontrer au cours d'une soirée organisée par un grand parfumeur parisien.

 

 

      "Josselin Bordat ? Mais oui, je me souviens ! A l'époque on l'appelait Jojo ou  Mister  râteau, parce que les filles n'arrêtaient pas de le jeter. C'est à dire qu'il aimait beaucoup arracher les ailes des papillons ou blesser des petits mammifères et observer leur agonie, .... et puis sa passion pour la taxidermie ! Toujours cette  vieille odeur de formol qu'il traînait avec lui!  En plus, je reconnais son chapeau; c'est le même qu'au lycée ! Il avait  étranglé à mains nues une vieille marmotte avant de l'écorcher à vif . Beurk ! Surtout ne lui donnez pas mon adresse !"   

Stéphanie T., a connu Josselin Bordat au lycée.       

 

                     

 

                     

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by semeiologia
commenter cet article

commentaires

Cristophe 13/12/2013 13:04

Sur la dernière photo, est-ce Stéphanie T. ancienne camarade de Lycée de Josselin Bordat ?

Présentation

  • : Blondes et respectables
  • Blondes et respectables
  • : Analyse du mépris contemporain pour les femmes blondes Analyse des causes et des effets dans les médias
  • Contact

Referencement

Paperblog

 

Blog

 

 

 

Recherche