Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 09:19

                  Un extrait d'un article paru dans "The independent", où Jane Merrick analyse l'incident Obama et Thorning-Schmidt pendant les funérailles de Mandela ;  elle reléve que dans l'espace médiatique , "la blonde" n'est pas vraiment un être humain  au même titre que les autres qui, eux, peuvent être autre chose qu'un stéréotype dépréciatif.

 

                   Ne serait-ce pas là le début de la pensée raciste ?

 

 

 

 

 

 

In defence of political (and canine) blondes, appearing normal and selling high-end comestibles

 

‘No one writes the  phrase  “brunette bimbo” to describe anyone, let alone a premier, male or female’

 

 

 

 

 

Loin d'être un incident honteux et irrespectueux qui a gâché le service commémoratif pour Nelson Mandela , la photo à trois impliquant Barack Obama , David Cameron et Helle Thorning- Schmidt a été le plus bel hommage à rendre au grand homme , si vous réfléchissez à ce sujet .

La mort de Mandela a été l'occasion pour les politiciens , stars du rock et des journalistes de s'engager dans un autoportrait mondial , agitant la caméra et s'exprimant au sujet du moment où ils l'ont rencontré . Ou dans le cas de la député travailliste David Hanson , la fois où ils ne se rencontrèrent pas , mais « [ il ] marchait devant moi le 11 Juillet 1996» , ou son collègue Chris Ruane , dont le lien avec Mandela fut qu'ils partageaient le même anniversaire, mais cela valait encore la peine de faire une déclaration  aux Communes à ce sujet . Tout le monde voulait apparaître sur l'autoportrait de masse , ce fut donc le comportement naturel d'Obama , Cameron et Thorning- Schmidt .

Pourtant, beaucoup ont été horrifiés par ces trois dirigeants . En fait , un chef de file en particulier - Thorning- Schmidt , Premier ministre danois , fut identifiée comme celle qui a décidé de prendre l'autoportrait . Mais, selon le photographe qui a pris la photo du petit groupe , il y avait une atmosphère de carnaval à ce moment là - ce n'était donc pas aussi irrespectueux . Ah , mais alors,  tout le monde dit , Thorning- Schmidt était une blonde flirtant avec Obama en face de sa femme Michelle horrifiée .

Maintenant, arrivons au fond de tout ça . Vous pouvez être perché au point le plus haut dans la politique - en tant que leader de votre pays - mais , si vous êtes une femme , vous n'êtes jamais loin du plus petit dénominateur commun . Un journaliste a qualifié Thorning- Schmidt " d'avenante " - un mot qui doit simplement signifier attrayante mais qui est le plus souvent  utilisé comme " très accueillante" . Le Daily Mail a dit qu'elle était une " blonde flirteuse" , un autre écrivain l'a décrite comme une "cool scandinave blonde" . Le prix doit aller à Andrea Peyser , chroniqueuse pour le New York Post , qui n'a même pas laissé la crainte de la tautologie la retenir : Thorning- Schmidt était un " bimbo blonde "  dotée de courbes voluptueuses, une " Hellcat danoise " qui " retroussait sa jupe pour exposer les jambes longues et scandinaves couvertes par rien de plus important que des bas noirs transparents " . Des bas noirs , à un enterrement ? Comment ose-t -elle ! Mais la couleur noire n'est pas la question - elle était blonde , blonde , blonde. Au moment où j'écris ceci, il y a eu 53 articles publiés depuis le service commémoratif qui utilisent le mot " blonde" pour décrire Thorning- Schmidt .

 

 

Andrea Peyser, la journaliste qui aime à insulter les femmes blondes



Peu importe que Thorning- Schmidt soit danoise , et que les cheveux blonds soient assez communs chez les Vikings . Peu importe que personne ne pourrait jamais écrire les phrases suivantes : « le ténébreux et beau Obama a attiré la chef du gouvernement  danois en posant ensemble » ou « le,brun et bien bâti Cameron les a encouragé" . Cela n'arrive tout simplement pas . Personne n'écrit l'expression « bimbo brune » pour décrire n'importe qui, et encore moins un premier ministre , homme ou femme .

Je n'aurais jamais osé suggérer que nous, les blondes, soyons dans une situation désavantageuse , mais il est parfois difficile pour certains d'arriver à passer au dessus de la couleur des cheveux . Stella Creasy a découvert cela quand , en tant que nouveau député , elle a été pris pour une passante égarée par le député conservateur Andrew Robathan , qui a exigé de savoir ce que " cette femme blonde" faisait dans l'ascenseur réservé aux députés. Pourtant , en dépit de la hausse de la notoriété de Creasy qui se fait connaître comme une militante anti - usuriers , elle est souvent encore figée dans une seule image : Le mercredi , le rédacteur en chef politique de The Sun , Tom Newton Dunn , a tweeté qu'elle avait « hardiment » questionné la Premier ministre dans la page "Plus-jamais-ça" sur les trois campagnes où elle portait la même " jupe de PVC bleu " . Quelle serait la bonne tenue pour poser cette question - quelque chose de plus modeste , ou moins ? Même l'International Herald Tribune a écrit du député de Walthamstow plus tôt cette année : " Stella Creasy est jeune , féminine et très blonde. "

 

S

 

 

Stella Creasy, une sympathique députée britannique qui se bat contre les usuriers-sangsues

 

 

Attendez , Stella , que vous soyez décrite comme une " Hellcat ", à ce moment-là , vous  saurez que ça y est, vous  êtes arrivée .

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by semeiologia
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blondes et respectables
  • Blondes et respectables
  • : Analyse du mépris contemporain pour les femmes blondes Analyse des causes et des effets dans les médias
  • Contact

Referencement

Paperblog

 

Blog

 

 

 

Recherche