Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 05:47

 

 

                        Pratiquement tout les régimes politiques actuels sur cette petite planète utilisent la science pour affirmer leur pouvoir, étayer leur propagande et leur vision de l'avenir. L'Histoire nous en donne bien des exemples, que ce soit l'avance technologique de l'Occident qui a permis la constitution d'empires coloniaux jamais vus, ou bien le Lyssenkisme triomphant sous Staline, en passant par la conquête de l'espace des USA et bien d'autres encore.

 

                      C'est ainsi que le pompeux "Musée de l'Homme" qui a réouvert ses portes le 17 octobre 2015 à Paris n'échappe pas à la règle. Nous n'examinerons ici ni la répugnante servilité des scientifiques de cette maison envers les politiciens, ni la totalité des a priori idéologiques échevelés régnants dans ce monument de la prétention française, sinon l'un d'entre eux , bien connu de nos lecteurs.

 

                      C'est ainsi que dans la publicité réalisée à l'occasion de cette ouverture par Publicis, on peut voir que la blondeur est un stigmate du passé et que l'homme nouveau est très brun, le poil noir et de type méditerranéen; la femme nouvelle est elle de type africain métissé.

 

                       Pourtant, la blondeur étant apparu voici seulement quelques milliers d'années, elle est on ne peut plus "moderne". Que veulent donc nous dire ces illustrations violemment expressives, sinon que la blondeur est une relique barbare, appelée à disparaître par la force des choses et par le progrès. Oui, pour un certain courant de pensée particuliérement vénéneux en France actuellement, blond est synonyme de "ringard" ,  d'un monde condamné, déjà disparu, sans avenir, hors du progrès. Mais de quel progrés est-il question, sinon d'un méta-racisme triomphant, aussi abject que tous ses petits camarades issus du passé ?

 

                     Cette notion de "progrès" est en réalité au cœur du dispositif de propagande.visible dans ces deux affiches. En effet, et si l'on s'attache à contextualiser le message sous-jacent dans l'idéologie du régime actuel, il s'agit bien de rendre souhaitable et possible la disparition de la blondeur en la présentant comme inéluctable, comme un obstacle au progrès humain, voire spirituel de l'humanité. Sur les politiciens d'extrème gauche haïssant la blondeur, cf. http://semeiologia.over-blog.fr/article-melenchon-un-beauf-raciste-et-envahissant-116626985.html   et  http://semeiologia.over-blog.fr/article-melenchon-est-il-raciste-103169053.html

 

                      Nous sommes bien en présence d'un racisme idéologique, infectant l'appareil d'état au plus haut niveau et utilisant toutes les ressources de la propagande moderne. Deux  des effets visibles de cette sociopathie raciale est qu'il manque une quarantaine de députés blonds ( ou blonde !) à la chambre basse du parlement en France par rapport à sa population (cf. http://semeiologia.over-blog.fr/2014/05/politiquement-blond.html ), et que le gouvernement français a été totalement expurgé des personnes blondes, du moins dans ses lieux de pouvoir véritable  . La discrimination à leur encontre est systématique, impitoyable et presque ouvertement revendiquée.

 

 

Racisme d'état au "Musée de l'Homme"

Partager cet article

Repost 0
Published by semeiologia
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blondes et respectables
  • Blondes et respectables
  • : Analyse du mépris contemporain pour les femmes blondes Analyse des causes et des effets dans les médias
  • Contact

Referencement

Paperblog

 

Blog

 

 

 

Recherche