Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 10:46

                   Voici un article fourni par l' Agence France Presse  (AFP) et repris par plusieurs journaux, dont Le Point  . Article  doublement intéressant et significatif car il met en lumière l'implication du pouvoir politique dans le traitement de l'information en France et sa responsabilité dans le racisme anti-blond.

 

                    En effet, le régime politique actuel  contrôle étroitement cet organe (L'AFP)  , et à travers lui  avec d'autre leviers d'influence, l'ensemble de la presse française.

 

                   La consigne, qui vient donc de haut, est que utiliser "blonde" comme une  insulte "n'est  PAS une insulte raciale mais une insulte "sexiste" (??!!) Ce déni de réalité, ou plutôt cette négation névrotique imposée par le pouvoir à la population est une des clés pour comprendre l'ampleur du phénomène . (Sur le sujet, cf.  Politique et blondeur en France )          

   

                  Pourtant, la raison nous dit qu'utiliser  une caractéristique raciale comme insulte est clairement une insulte raciale.

 

                 La propagande du régime de F. Hollande nous affirme le contraire. Nous ne sommes pas obligés de la croire.

 

 

 

;

 

"Blonde" ou "barbie": une enquête dépeint le sexisme au travail

Modifié le - Publié le | AFP
 

"Elle fait sa blonde", "c'est quoi cette Barbie?, "ça piaille" ... Près d'une salariée non cadre sur deux (47%) a déjà été confrontée directement au sexisme au travail, en tant que témoin ou en tant que cible, selon une enquête BVA pour le Conseil supérieur de l'égalité professionnelle (CSEP), publiée jeudi.

Cette étude a été présentée aux ministres Laurence Rossignol (Droits des femmes) et Myriam El Khomri (Travail), ainsi qu'un guide rédigé par le CSEP pour aider les entreprises à agir contre le sexisme.

Le mot sexisme a été introduit dans le code du travail par la loi du 17 août 2015 sur le dialogue social. Les auteurs d'"agissements sexistes" peuvent faire l'objet d'une sanction disciplinaire allant du simple avertissement jusqu'au licenciement, tandis que les employeurs peuvent être condamnés à réparer le préjudice subi par les victimes. (....)

 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by semeiologia
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blondes et respectables
  • Blondes et respectables
  • : Analyse du mépris contemporain pour les femmes blondes Analyse des causes et des effets dans les médias
  • Contact

Referencement

Paperblog

 

Blog

 

 

 

Recherche