Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 12:42

Voici donc la suite de l'article de l'Observer du 29 juillet 2001 :

 

                           En fait, les scientifiques supposent que les vraies raisons sont plus profondes dans notre histoire évolutive. Et au cœur de celle-ci se trouverait le stéréotype de la blonde idiote - un stéréotype qui est toujours bien vivant. Fondamentalement, les hommes évaluent les femmes blondes comme plus féminines, mais moins intelligentes que les brunes. Des études en Irlande ont confirmé que les hommes évaluaient les femmes blondes comme nettement moins intelligentes que les brunes;  les demandeuses d'emploi blondes aux USA étaient considérées comme moins capables que les brunes, et un salaire inférieur leur était attribué. En d'autres termes, elles sont considérés comme  sexy, mais moins intelligentes.

                            D'où vient donc ce stéréotype ? Il s'avère que le cliché de la blonde stupide n'est pas seulement vieux de plusieurs décennies et issu d' Hollywood, mais  il est possible qu'il remonte à l'âge de pierre.

                             Les cheveux blonds donne l'apparence de la jeunesse. C'est parce que les gens ont les cheveux  et la peau plus clairs  quand ils sont enfants, que quand ils vieillissent. Alors, les blondes sont traitées  (inconsciemment - nous ne sommes pas conscients que nous le faisons) comme  si elles étaient moins intelligentes, plus naïves, plus vulnérables, moins matures et moins capables. Pour les femmes, cela se traduit par "blondes stupides".

                             Bien que ce facteur soit moins pertinent aujourd'hui, il était important dans notre passé lointain. Alors, disent les scientifiques, à une époque où la médecine scientifique n'existait pas,  la santé était une qualité indispensable. A l'âge de pierre, les hommes étaient  attirés par les femmes fertiles et qui donnaient naissance à des bébés en bonne santé. Et cela voulait dire des  femmes jeunes.

                             Les cheveux blonds ont été associés à la jeunesse, et , au regard de l'évolution et inscrit dans notre inconscient, les partenaires sexuels blondes étaient à l'époque le meilleur choix. En outre, nous évaluions la santé d'une personne grâce à l'état de ses cheveux et de sa peau - et une peau claire et des cheveux blonds sont plus faciles à «lire» comme révélateurs de la santé.

                              Même aujourd'hui, dans toutes les races, quand les gens sont invités à  évaluer l'attractivité d'autres personnes, ils choisissent généralement ceux qui ont les cheveux et la peau plus clairs. La Vierge est encore susceptible d'être représentée avec les cheveux blonds - mais cela est valable aussi pour les prostituées.

                           Mais la jeunesse est aussi associée au manque d'expérience et de sagesse. En fait, à la naïveté. Et c'est pourquoi l'association de blondeur avec  jeunesse induit l'idée de «stupidité». Mais les tests montrent qu'il n'ya pas de différence d'intelligence entre les personnes blondes et brunes. Certes, dans ce siècle éclairé, ces stéréotypes dépassés basés sur la couleur des cheveux ne devraient plus affecter nos stratégies de recrutement.

                         Le problème, c'est que ces modèles de pensée et de comportement reposent dans nos cerveaux inconscients. Lorsque nous voyons quelqu'un, notre cerveau produit un jugement  automatique. Souvent, ce sera en accord avec les programmes par défaut branché sur notre psyché de nombreux milliers d'années auparavant, nichés dans notre histoire évolutive. Les facteurs culturels peuvent changer la manière dont nous exprimons de tels préjugés. Mais tant que nous ne connaissons pas les raccourcis hérité de nos processus de pensée, ils l'emportent souvent sur un jugement plus rationnel.



 

      Il est un dernier facteur qui peut aller encore plus loin dans la compréhension de nos appréciations des  blondes. Quand les gens sont invités à évaluer divers traits de personnalité, ils ont tendance à juger les blondes comme plus faibles et plus soumises.

C'est peut-être plus significatif qu'un stéréotype. Le psychologue américain Jerome Kagan a enquêté sur les différences de tempérament entre des nourrissons et des enfants , les uns avec les yeux bleus et les autres avec des yeux bruns. Il a découvert que les enfants aux yeux bleus sont beaucoup plus susceptibles d'être timides et inhibés que les enfants aux yeux noirs. Les enfants aux yeux bruns sont naturellement plus audacieux.
Il émet l'hypothèse que les gènes pour les cheveux blonds, les yeux bleus et la timidité, sont peut-être un paquet commun biologique (Hypothèse non-verifiée NDT).

                                  Cela peut aider à expliquer pourquoi nous pensons que des blondes sont vulnérables et innocentes.
Mais quand à expliquer pourquoi elles ont plus d'occasions de se divertir, tout en gagnant des salaires inférieurs, nous ne pouvons que nous livrer à des spéculations.

Brian Bates est professeur de psychologie à l'Université de Brighton.


 

               Il est certain que des strates de notre psyché remontent bien avant la civilisation et l'écriture; elles continuent de jouer en nous, sans que nous le sachions. Elles font partie de nous, au même titre que l'instinct de survie ou de férocité. Le stéréotype de la blonde semble relever d'un signal archaïque, mais son exploitation  pour humilier un petit groupe humain et pour "faire du fric" est indigne et irresponsable. 

 

 

                                                 

           D'autre part, il est possible que les conditions expérimentales de ces études souffrent d'un certain taux de distorsion, puisque les femmes blondes constituent une petite minorité dans la population, mais sexy et attirantes pour un grand nombre de candidats; on pourrait imaginer que les candidats déçus et repoussés par lesdites blondes en aient conçu une certaine acrimonie, qui se traduit par des accusations hypocrites de stupidité.



                En fait, stupidité doublement  établie puisque :


                                                  1° Les médias le disent

                                                 2° Elles ont refusé des candidats très valables et en ont choisi d'autres. Les prétendants refusés sentent bien, au fond d'eux-mêmes, que ces blondes sont réellement stupides.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by semeiologia
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blondes et respectables
  • Blondes et respectables
  • : Analyse du mépris contemporain pour les femmes blondes Analyse des causes et des effets dans les médias
  • Contact

Referencement

Paperblog

 

Blog

 

 

 

Recherche