Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 08:51

 

 

                 Encore une fois, ce journal appartenant à Jean- Michel Baylet, le président du Parti Radical de Gauche, se livre à une propagande nauséabonde à l'encontre des personnes blondes.  Cette discrimination venimeuse, qui consiste à faire passer pour des demeurées des femmes choisies sur des critéres raciaux,  est propagée par l'organe de presse d'un politicien  qui officiellement, a fait de la  lutte contre le "racisme"  un de ses fonds de commerce !

 


                                 Jean-Michel Baylet, le politicien qui détestait  les blondes

 

 

 

 

 

Publié le 22/10/2012 09:04

Ajouter un commentaire

Une secrétaire blonde

Une blonde
Une blonde ()

Une blonde  

Un patron, fou de rage, fait irruption dans le bureau de sa secrétaire blonde.

- Vous n'entendez pas le téléphone ? Cela fait cinq minutes qu'il sonne et vous ne décrochez pas ???

- Oh non, répond tranquillement la jeune femme. J'en ai eu assez de prendre les communications. Ce n'était jamais pour moi de toute façon

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by semeiologia
commenter cet article

commentaires

Cristophe 24/10/2012 15:35

@ semeiologia : quel est le rapport entre votre réponse à mon premier commentaire et le sujet du billet ?

semeiologia 24/10/2012 18:50



C'est pourtant un critére racial aux yeux de la loi, comme la négritude, l'arabité, le caractére asiate, sémite ou tout autre caractéristique physique propre à une ethnie.


La blondeur et les yeux bleus sont typiquement européen, et l'immense majorité des européens les porte génétiquement en eux , même s'ils n'apparaissent pas visuellement.


Je maintiens donc qu'insulter une femme en raison d'une caractéristique raciale visible est inacceptable.


 


 



Cristophe 24/10/2012 15:34

@ semeiologia : quel est le rapport entre mon commentaire et votre réponse ?

Cristophe 24/10/2012 15:31

"Pourquoi trouvez vous normal d'insulter qqun sur des critères raciaux ?" : très mauvaise question car je n'ai jamais dit que je trouvais normal etc... Et ici on cause de blondes, pas de races, et
je ne considère pas les blondes comme une race.

ratapon 24/10/2012 09:12

@christophe

Pourquoi trouvez vous normal d'insulter qqun sur des critères raciaux ? Regardez un peu ce qui se passe autour de vous !

Jean-Paul Guerlain, descendant du fondateur du groupe de parfumerie, s’est excusé vendredi après un «dérapage» à propos du travail des «nègres» lors du journal télévisé de 13H00 de France 2,
assurant que ses paroles ne «reflétaient en aucun cas (sa) pensée profonde».

«Je présente mes excuses à tous ceux qui ont pu être blessés par les propos choquants que j’ai tenus», a déclaré Jean-Paul Guerlain dans un courriel transmis à l’AFP, ajoutant: «Mes paroles ne
reflètent en aucun cas ma pensée profonde, mais relèvent d’un dérapage hors de propos que je regrette vivement».

Interrogé par Elise Lucet, dans le JT de France 2, sur la création du parfum Samsara, Jean-Paul Guerlain avait répondu: «Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si
les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin…».

Cristophe 23/10/2012 13:32

AH AH AH AH AH

Je ne ris pas à la blague, elle est mauvaise, je ris de cet article, je ris de ce blog, poilante caricature d'une défense d'opprimées.

semeiologia 24/10/2012 09:22



 



Société


Un préfet raciste hors de la République



POUR MÉMOIRE Paul Girot de Langlade. Déjà sur la sellette pour des propos contre les gens du voyage, ce récidiviste aurait insulté une employée d’aéroport
antillaise le 31 juillet. Brice Hortefeux l’a suspendu vendredi.


Par ISABELLE HANNE


Il n’en est pas à son premier dérapage. La spécialité de Paul Girot de Langlade, préfet hors cadre et coordinateur local, pour La Réunion, des états généraux de l’outre-mer, c’est l’affront
raciste. Le président du Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) l’a même taxé de «multirécidiviste de l’insulte». Pour son dernier fait d’arme, il vient
d’être suspendu de ses fonctions par son ministre de tutelle, Brice Hortefeux.


Aéroport d’Orly Ouest, le 31 juillet, 6 h 50. A son retour de La Réunion, Paul Girot de Langlade déclenche l’alarme en franchissant le portique de sécurité. Un agent de la société Securitas
lui demande de vider ses poches ; le préfet lui en lance le contenu au visage. Une collègue du vigile lui demande de garder son calme. «On est où là ? aurait répondu le préfet à
la jeune femme d’origine antillaise. On se croirait en Afrique ici !» Devant l’agitation, des membres du personnel de l’aéroport s’approchent. «De toute façon, il n’y a que des Noirs
ici !» aurait alors lancé le préfet, devant plusieurs témoins.


Injures publiques. La femme de 27 ans a déposé, le 4 août, une plainte pour injures racistes au commissariat de Corbeil-Essonnes. Elle a été transmise au parquet de
Créteil (Val-de-Marne), qui a ouvert vendredi une enquête pour «injures publiques à caractère racial», confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police
judiciaire parisienne.



Présentation

  • : Blondes et respectables
  • Blondes et respectables
  • : Analyse du mépris contemporain pour les femmes blondes Analyse des causes et des effets dans les médias
  • Contact

Referencement

Paperblog

 

Blog

 

 

 

Recherche